Et toujours ces ombres sur le fleuve...

Roman

Lucile court. Sur les pavés de Nantes. 
Elle court pour oublier ce qu'elle vient de voir. L'innommable.

Jamais elle ne parviendra à effacer le souvenir des siens jetés nus dans la Loire en cette année de Terreur 1793. Pas plus qu'elle n'oubliera l'homme qui a présidé au destin funeste de ses parents et de son petit frère Théo.

Un seul but désormais pour la jeune orpheline : assouvir sa vengeance. 

Mue par cette énergie, Lucile en oublie qu’elle n’a plus que le pavé pour dormir. Près du port ou du théâtre Graslin. Son destin va basculer, là, sous les ors de ce sublime édifice, auprès de Madame Flavie qui offre vivre et couvert à Lucile et se prend même de passion pour ce petit être au regard étrange et au caractère imprévisible.

Détail qui compte : Madame Flavie est la seconde d’une maison close pas loin du quai de La Fosse dans la belle ville de Nantes.