Nathalie de Broc, écrivain et conteuse

Bonjour, ravie de faire votre connaissance ! Peut-être ne m'avez vous jamais lue ? C'est le moment de faire un tour au fil des pages de ce site/blog et de découvrir mes treize romans publiés depuis 2004.

 Ce que j'écris ?

Des portraits de femmes au fil des siècles en Bretagne ou ailleurs avec l'Histoire pour décor... mais aussi des oeuvres intimistes.

Lecture, écriture forment des liens indissociables, pourquoi ne pas les tisser ensemble et partager d’intenses moments de création au sein des ateliers d'écriture ou lors de lectures ?

Ou tout simplement m’écrire… 

 

Du journalisme à l'écriture

Bretonne de coeur, je vis à Quimper depuis une vingtaine d’années.

Journaliste indépendante, j'ai collaboré à RFO, France Inter et France 3 Ouest, avant d’être en 2012 animatrice d’une émission hebdomadaire « de Bric et de Broc », sur France Bleu Breizh Izel, où je recevais les confidences des grands noms bretons, écrivains, artistes, chefs d’entreprises…

En janvier 2018, une nouvelle chronique devrait voir le jour sur RCF, je vous en dirai plus dans quelques semaines.

 

J'aime

  • La cannelle saupoudrée sur un nuage de lait
  • Les portes de fée
  • Les pies voleuses  
  • Le crachin breton, le granit luisant.
  • Relire le même livre, chaque année, avant de démarrer. Pèlerinage dans l’écriture aimée.
  • La description d'un insecte rampant sur l'envers d'une feuille dans l'oeuvre de Colette.
  • Les fous rires de mes enfants.
  • Tasse en porcelaine de Chine, théière de fonte, Lapsang Souchong et refaire le monde entre rires et larmes. Amitié.
  • La messagerie de mon portable saturée…
  • Une touche de lumière jusque-là ignorée, que l'on découvre dans un tableau accroché depuis des lustres au même endroit.
  • La crise de l’écriture qui se dénoue.
  • Une classe de seconde qui trouve le titre de mon prochain roman.
  • Les confidences pudiques des ateliers d’écriture.
  • Des boucles d’oreille de turquoise.
  • Les vocalises de la reine de la Nuit dans la Flûte enchantée de Mozart… Le silence qui suit.